Broméliacées

Les broméliacées par Eric.south
 
Originaire de la partie sud du continent américain, la famille des broméliacées englobe plus de 60 genres pour environ 2700 espèces sans compter les milliers hybrides créés par les horticulteurs. Dans la nature, les broméliacées sont principalement des plantes épiphytes, c’est-à-dire qu’elles poussent accrochées aux arbres et rochers. Leurs racines sont en fait des crampons qui leurs permettent simplement de se fixer sur un support. Ce sont en réalité les feuilles disposées en rosette qui permettent l’absorption de l’eau et des minéraux par la plante.

Neoregallia Fireball
 

Dans la nature, il existe une relation particulière proche de la symbiose entre les dendrobates et les broméliacées. En effet, ces plantes offrent aux grenouilles des abris de choix et constituent des sites idéaux pour la reproduction, en particulier pour les petites espèces semi arboricoles comme D.imitator ou D.pumilio. Les aisselles des feuilles forment de petits bassins qui hébergent les jeunes têtards jusqu’à leur métamorphose. En échange, les grenouilles et leur progéniture apportent aux plantes des minéraux aux plantes sous forme de matière organique/

 
Les broméliacées sont particulièrement recommandées dans un terrarium destiné à des Dendrobates et en règle générale à toutes les espèces de grenouilles tropicales (Agalychnis callydrias, Hyla ebraccata…). Ces plantes tropicales peu sensibles aux maladies trouveront des conditions climatiques idéales dans nos terrariums. Un minimum d’une broméliacée pour deux grenouilles semble être indiqué. Les espèces les plus utilisées dans les terrariums de taille moyenne sont les Cryptanthus, Guzmania, Neoregelia, Tillandsia et Vriesea... Même si certains éleveurs déconseillent l’emploi de broméliacées dotées de feuilles épineuses, il semble que cela soit sans danger pour nos pensionnaires.
 

Bien que l’on puisse les acheter dans un pot rempli de substrat, la plupart des Broméliacées sont épiphytes (voir tableau). Il est donc conseillé de ne pas les placer directement au sol sous peine de les voir dépérir rapidement. On peut au choix les fixer sur les différentes parois, sur des morceaux d’écorce de chêne liège ou autre souche posée au sol, sur des lianes, dans des cavités aménagées dans le décor, etc. Le substrat pourra être délicatement retiré et les racines peuvent sans danger se retrouver à l’air libre. Jusqu’à ce qu’elles soient accrochées grâce à leurs racines crampons, les plantes sont fixées avec des petits pics en bois, de la colle caoutchouc, du mastic de cicatrisation (en jardinerie), des morceaux de bas nylon…

 
Les broméliacées ne fleurissent qu’une fois dans leur vie, après quoi elles meurent lentement en émettant de nouvelles plantes à la base de ses feuilles. Il est alors possible de multiplier la plante en détachant ces rejets lorsqu’ils atteignent un tiers à la moitié de la taille de la plante mère. Ces rejets seront à nouveau fixés dans un terrarium ou mis en culture dans des pots remplis d’un mélange de tourbe et d’écorces de pin. Cependant, la floraison de ces nouvelles plantes est assez aléatoire et peut se révéler très longue…

Aechmea gasmosepala
 
 
 

AECHMEA

CRYPTANTHUS

GUZMANIA

NEOREGELIA

NIDULARIUM

TILLANDSIA

VRIESEA

Type

             

Epiphyte

             

Terrestre

             

Besoins en lumière

             

Lumière vive

             

Lumière indirecte

             

Luminosité moyenne

             

Ombre

             
 
  • Quelques liens
     
    Galerie photos:

    - http://www.bsi.org/brom_info/gallery.html
    - http://fcbs.org/pictures.htm
    - http://www.wildsky.net/plants/bromeli/bromeliaceaenottillandsiae.htm

    Forum anglophone:

    - http://forums.gardenweb.com/forums/bromeliad/

     

    Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site