Décors moulé

Décors d'apres moulages
 
 
 
Introduction :
La réalisation d’un moule en latex (ou en silicone) pour créer un décors est une activité simple nécessitant un faible investissement ; le résultat est a la mesure de soin apporté a chaque phase du travail.
 
Ce dernier se décompose en trois étapes :
  • Réalisation du moule
  • Réalisation du tirage
  • Installation dans le terra.
 
Réalisation du moule
 
Il faut, tout d’abord connaître la surface du moule, le plus simple est de la tracer a l’aide du terra lui même.



 
On peut, bien sur, prendre des mesures et les reporter.
Disposer ensuite les pierres soigneusement choisies en les appareillant au mieux, en pensant aux cascades et aux bassins.
 

Sceller le tout au plâtre gâché serré en pensant à faire des bords et a ne laisser aucun trou.

 

Enlever le surplus avec l’outil approprié, en ne creusant pas les joints, en grattant convenablement les pierres et en lissant les bords pendant que le plâtre n’est pas encore trop dur.  
 
Un bon lavage rapide au jet d’eau puissant, une dizaine de minutes après grattage, permets de tout nettoyer et de donner une texture au plâtre(Photo6) * pict0015*
 
Le moule :

Estamper du latex sur toute la surface en débordant de 2 cm sur le support.
   
Laisser sécher 30 minutes ou accélérer avec un sèche cheveux .
   
Passer ainsi 3 couches ; pendant que la 3eme couche est a demi sèche disposer une couche de renfort a l’aide de filasse, de mat de verre ou de toile de gaze légère pour pansement.
   
Passer une 4eme et dernière couche. (mais une de plus n’est pas interdite).
 
   
Renforcer la partie plate débordante du sujet avec une baguette d bois, du tuyau de plastique ou toute autre chose, passer une couche de latex, poser le renfort et recouvrir de gaze ; noyer le tout dans deux couches de latex.
   
La coque :

Il faut maintenant renforcer le moule en latex qui se déformerait sous le poids du remplissage lors du tirage ; pour ce faire il faut constituer une coque en plâtre armé.
On peut utiliser de la bande plâtrée, mais il est beaucoup plus économique d’utiliser du plâtre a modeler et de la filasse.
 
Il est TRES IMPORTANT, a ce stade, de ne pas créer de contre dépouille, car il serait impossible de retirer le moulage sans avoir a casser la coque de renfort, rendant de ce fait le moule inutilisable par la suite. (a moins de refaire une coque).
Il faut donc faire des sortes de ponts qui englobent les reliefs sans plonger dans les creux en utilisant des grandes longueurs de filasse trempées dans le plâtre plutôt que de faire une surface comme lors du renfort du latex.
En fin poser deux pieds pour arriver au point le plus haut du moule afin de faire un trépied et renforcer la périmètrie avec des tasseaux de bois du plâtre et de la filasse ; j’ai utilisé, dans l’exemple, de la cornière d’angle pour plâtrier.
 

Quand tout est bien dur (une demie-heure après) retourner.

 

 


 
Détruire avec précaution le décor d’origine en attaquant le plâtre pour desceller les pierres.
Quand tout est ôté, vous pouvez séparer le moule de son renfort, le nettoyer, le contrôler, éventuellement rectifier quelques défauts qui pourraient nuire au tirage.

 

Vue du dessus après collage et plantations.
 
 
Le même en plus rapproché
 
 
Vue de face à travers la vitre (ce qui crée un bel artefact)
 
 
 
 
La même en vue rapprochée sur la racine
 
 
Proxi photo du décors réalisé où l'on vois la mousse greffée et la colonisation en train de s'installer (le décor devient tout vert)
preuve que cette méthode permet a la vie de s'accrocher a l'inverse d'un décor de synthèse.
 
Conclusion:
 
 

Cette méthode a des avantages et des inconvénients que chacun appréciera selon sa personnalité.

Avantages: support minéral qui permet aux plantes de trier parti du support en s'y fixant et y puisant des minéraux; esthétique a la demande, création aisée de piscines et reliefs structuraux....

Inconvénients: Décors lourd (bien que allégé) comparativement au polystyrène ou au polyuréthane; réalisation longue, non pas en temps (car il ne faut que quelques heures), mais en délais (car il faut attendre entre chaque étape); difficulté du collage du ciment sur le verre en milieu saturé. (j'ai, pour cet exemple, recouvert le ciment d'une mince couche de mousse PU avant de coller au silicone base acrylique).
Pour plus de précisions, vous pouvez me contacter par mail.

Bon courage!
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×